Suivez-moi sur Twitter

Sénateur des Bouches-du-Rhône

Jérémy Bacchi
Sénateur des Bouches-du-Rhône
Membre du groupe CRCE

Membre de la commission de la Culture, de l’éducation et de la communication et membre de la commission des Affaires européennes

Elu le 27 septembre 2020

Centrale de Gardanne : passons des discours aux actes.

Face à l’inaction des pouvoirs publics et aux manœuvres de la direction destinées à écarter des discussions les salarié·e·s, ils et elles, avec l’appui de leur syndicat CGT, ont pris l’initiative, ce jour, de mettre sous protection la centrale de Gardanne.

Depuis plusieurs mois, ils et elles sont porteur·se·s d’un projet industriel ambitieux pour leur outil de travail. Un projet qui, non seulement permettra le développement de l’emploi et d’une nouvelle filière, assurera la pérennité de l’activité avec toutes les garanties environnementales mais aussi renforcera la souveraineté énergétique du pays et sécurisera l’alimentation électrique des populations.

Alors que le Président de la République annonce 30 milliards pour un plan de relance comment ne pas dénoncer le jeu trouble des pouvoirs publics et de la direction ? Loin de toute ambition pour ce site, les premiers licenciements ordonnés par la direction désorganisent l’entreprise, empêchent le redémarrage de l’activité, notamment la tranche 4 Biomasse, et dégradent dangereusement les conditions de sécurité pour les travailleurs et travailleuses et les riverain·ne·s.
Il est plus qu’urgent que l’Etat prenne ses responsabilités sur ce dossier majeur. Le temps des doubles discours est révolu.

Le Président de la République souhaite soutenir des projets innovants, non délocalisables, porteurs d’avenir et d’excellence ? Très bien, chiche !

Qu’il mette maintenant ses paroles en actes en soutenant le projet des salarié·e·s de la centrale et de leur syndicat pour l’avenir industriel de ce site.

Commentaires fermés
×